Latest...

Le Bureau Touristique du Cameroun s’Installe en Asie

Grirafe

Le Bureau d’information touristique pour les pays d’Asie s’installe et s’active à Pékin

Il y’a pres d’un an, Le Ministre du Tourisme est des Loisirs possédait à la nomination des responsible de la promotion touristique du Cameroun aupres de certaines missions diplomatiques du Cameroun à l’extérieur. Pour les pays d’Asie, Le Bureau d’information touristique du Cameroun (BITC) est désormais opérationnel. A Pékin, les participants aux différentes activités organisées pendant et en marge de la célébration des 42 ans de la fête de l’unité l’ont bien noté, à travers le déploiement du premier chef de ce bureau.

Que ce soit à l’hôtel Marriott pour le repas de corps, au « Legendale Hotel » pour la grande réception ou au 7 Donwujie Sanlitun, siège de l’ambassade du Cameroun, sachet-cadeaux, oriflammes, DVD, dépliants, écran plasma, produits exotiques (café, thé, chocolat, cheaps de noix de coco) et back-drop, le public a eu plein la vue de ces outils de marketing de la destination Cameroun.

S’agissant du back-drop (toile peinte accrochée en arrière-plan), l’objet a été mitraillé des centaines de fois par les appareils photos des convives chinois et d’autres nationalités. « Normale une telle attraction, quand on reconnaît sur une même toile, les Lions indomptables, le mont-Cameroun, la plage de Kribi, le monument des cinquantenaires de Buea, une fantasia du Nord, une colonie d’éléphants ou les belles cabosses de cacao », jubile Jean-Jacques Avom, membre de la communauté camerounaise à Pékin. Et c’est sur ces richesses et bien d’autres que le tout nouveau BITC compte pour attirer la clientèle asiatique.

Trois pays constituent néanmoins la base de la stratégie de positionnement de l’offre camerounaise. La Chine, la Corée du Sud et le Japon. En début de cette année, Souley Manou, chef de ce nouvel office du tourisme, a pris part à deux foires en Chine. En septembre 2014, il est attendu au Japon et deux mois plus tard en Corée du Sud. « Pendant tous ces déplacements, il est question d’étudier les goûts des touristes et leurs attentes afin de leur faire une meilleure offre », explique M. Souley.

Mais de tous ces trois pays, le cœur de cible reste la Chine où le BITC pour l’Asie a pris ses quartiers dans l’une des résidences diplomatiques de la ville internationale de Pékin. Et avec raison, parce que la Chine est le premier marché mondial émetteur de touristes internationaux. « En 2013,  trois marchés émetteurs ont injecté quelque 40 milliards de dollars dans les 81 milliards d’augmentation totale des dépenses du tourisme international. La Chine, qui est devenue le premier marché émetteur en 2012 avec 102 milliards de dollars, a vu ses dépenses monter de 26% l’année dernière pour atteindre 129 milliards », souligne un rapport de l’Organisation mondiale du tourisme.

Cameroun Tribune

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s