Latest...

DJ Pat Cool: Le Lion Indomptable des Platines

IMG_8669-copy

Nous avons tous nos artistes préférés, nos stars dont les titres phares, nous fredonnons à longueur de journée. Pour beaucoup de ces morceaux, nous apprenons à les aimer en écoutant la radio, en regardant la télé, ou en fréquentant les boites de nuits.
Dans ces derniers lieux, tout comme dans nos fêtes de famille ou entre amis, une personne, souvent oubliée, est responsable de notre plaisir au même titre que la bière ou le couvert au cas échéant. Cette personne, c’est bien le Disc-Jockey (DJ). Au Cameroun, Le DJ le plus en vue, le plus décoré et le plus créatif c’est bien sûr Pat Cool, le dépositaire de l’ambiance musicale à la Sanza Night-Club de Yaoundé. CTM est allé à la découverte de Pat Cool, le Lion Indomptable des platines. Dans les pages qui suivent, il vous ouvre une fenêtre sur sa vie, son métier, son enfance, ses ambitions et ses projets d’avenir. Propos recueillis par Félicien Kengoum.

CTM : Qui est DJ Pat Cool?
DJ Pat Cool : Pat Cool c’est quelqu’un de très simple, sans complexe qui reste à l’écoute de tout le monde, du plus petit au plus grand. Je crois qu’il est important d’écouter les gens. Pat Cool est un homme qui vit sa vie dans la simplicité et le respect.
CTM : Quand as-tu eu ton premier contact avec la musique ? Et avant cela, Quel était le profil de Pat Cool avant son premier contact avec la musique ?

CTM August 2013 Cover

La musique pour moi est une passion. Je porte une casquette artistique aujourd’hui parce que j’ai longtemps roulé ma bosse. J’écoute tout genre de musiques. C’est important parce que pour réussir dans la vie, Il faut beaucoup écouter. Le métier de DJ m’est venu tout naturellement. J’ai toujours voulu faire de la musique d’une manière ou d’une autre. Cela m’a fait interrompre l’école avant que je n’ai à me présenter au BEPC. A l’époque (années 2000)  j’étais déjà amoureux de la musique et j’enviais les DJs quand j’étais plus jeune. Je les accompagnais faire le show, je les aidais à transporter les baffles. Quand il m’arrivait de participer, je rêvais toujours d’être parmi les meilleurs, même si je ne l’étais pas encore. Je sentais la musique couler dans mes veines. J’ai vite compris que pour être parmi les meilleurs dans ce monde-là, il me fallait beaucoup bosser, et faire des sacrifices. Le premier sacrifice que j’ai fait était celui d’abandonner l’école. C’était difficile, parce que ma famille n’arrivait pas à comprendre mes choix.

CTM : Un mot sur ta carrière. Comme est ce qu’elle a évoluée ? Quel était ton premier appareil de mixage en tant que DJ ?
DJ Pat Cool : Des lecteurs cassettes. Ce n’était pas des appareils pros. A l’époque, tout était mécanique,  analogique. On utilisait des cassettes de bandes magnétiques avec deux ou plusieurs lecteurs pour faire le travail. On pausait une chanson afin de lui coller une autre tout en respectant le beat, le timing. Là, il fallait avoir une oreille musicale. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus facile.

CTM : Dans l’opinion publique, un DJ c’est une personne extravagante, à la limite pittoresque. Mais nous avons là en face de nous un homme très réservé. Comment vis-tu cette vie en tant que DJ, non seulement dans les arènes, lieux de tes prestations, mais aussi en dehors?

DJ Pat Cool : Déjà, le DJ c’est quelqu’un qui mérite plus de respect que l’on ne lui en donne au Cameroun. En ce qui concerne l’extravagance, cela ne fait pas parti de mon caractère. Il est vrai que le DJ est une star, un artiste. Il reste tout de même un homme normal comme tous les autres. Je ne crois pas que c’est en étant extravagant que je serais plus performant. Je dirais tout simplement que le DJ est un homme comme tous les autres.

CTM : Comment as-tu pu te construire cette réputation ?

DJ Pat Cool : L’histoire que je retiens aujourd’hui c’est celui du premier prix que j’ai eu en 2004. Quand j’ai été élu meilleur DJ lors des RTS Awards, les gens ont commencé à véritablement découvrir ce garçon que l’on appelle DJ Pat Cool. Ensuite, J’ai été consacré meilleur DJ lors d’une compétition organisée par Michael Power de Guinness Cameroon en 2005. C’est depuis cette période-là que je suis devenu celui que l’on appelle aujourd’hui 7 fois champion au Cameroun.

CTM : Comment es-tu partir du pur mixage à la création musicale ?

DJ Pat Cool :C’est un client qui m’inspire à faire ce bond. Je m’amusais à prendre des beats que j’associais a certaines chansons connues, parce que je m’étais fixé l’objectif d’un jour sortir un album de remixes. J’avais donc associé un bit local à la chanson « Un Estate Italiana », la chanson officielle de la Coupe du Monde 90, ou les Lions (Indomptables) avaient fait une belle prestation.

Subscribe

CTM : Qu’est-ce que cela a finalement donné ?

DJ Pat Cool : Je me suis enfermé chez mois pendant plusieurs jours à travailler sur ce morceau. Et quand il est revenu une semaine après, j’ai refusé de le lui donner. Il est reparti, très remonté contre moi, mais comme j’avais cet objectif de sortir un album de remixes, je me suis mis  à peaufiner ce projet et à y ajouter d’autres titres. Après un moment, je suis allé voir Joly Priso, le grand arrangeur Camerounais, à qui j’ai présenté le projet. Au bout de cinq ans de dure labeur, le produit final l’album « Fuzion » est sorti en 2010.

CTM : Quels sont les artistes qui t’inspirent en termes de créativité au Cameroun, en Afrique et dans le monde ?

DJ Pat Cool : Richard Bona, Ben Decca, Dina Bell, Sam Mbende, Ekambi Brillant tout ceux de l’ancienne génération. Charlotte Dipanda, Kareyce Fotso, Ce sont  là les véritables artistes musiciens. Des artistes dont j’ai toujours envie d’écouter les œuvres, et qui m’inspirent. Au niveau de l’Afrique, Koffi Olomidé, Meiwey. Au niveau monde et surtout des Etats-Unis, ils sont nombreux. Mais pour moi, c’est le Mboa, le pays d’abord. C’est pour cela que mon album se focalise beaucoup plus sur les morceaux du pays.

CTM : Et dans le monde des DJs, quels sont tes modèles ? Qui t’inspire le plus en termes de mixage et de création ?

DJ Pat Cool : Aujourd’hui je ne dirais pas que je suis le meilleur sur la place, parce que pour être meilleur il faut avoir battu le meilleur, sauf que je ne sais pas qui il est. Mais le DeeJaying au Cameroun connait beaucoup de problèmes. Depuis que je suis dans ce milieu, et j’ai eu à voir des DJs travailler, la créativité n’y est pas. Je n’en connais que deux de créatif à Douala. Ils s’appellent DeeJay Boos-K et DJ Valère. A Yaoundé, ce n’est pas du tout cela. Moi aussi je sais apprécier, surtout quand quelqu’un prend un slow et le met dans un beat dansant. DeeJay Boos-K et DJ Valère sont de ceux qui peuvent créer, et j’apprécie.

CTM : Quels beats cartonnent le plus dans les boites du Cameroun à l’heure actuelle ?

DJ Pat Cool : Actuellement au Cameroun, le Bikutsi fait fureur. On peut dire sans se tromper que le Bikutsi a pris le pouvoir au Cameroun (rire…). C’est bien de savoir que l’on peut avoir un rythme qui est au-dessus de tous les autres. Donc, le Bikutsi c’est l’actu au Cameroun.

CTM : Vous avez frappé un grand coup en faisant venir le trio Noah à la Sanza… Peux-tu nous raconter cette expérience ?
DJ Pat Cool : C’était une expérience vraiment grandiose. Il fallait être là pour le vivre au réel. La dynastie Noah était là. Par l’entremise du Président (Tchop-Tchop), nous avons eu le mot que Joakim venait en vacances au pays et voulait s’amuser avec son père, son grand-père et sa sœur. Nous avons voulu faire quelque chose de bien dans la meilleure boite de l’heure (qui selon moi est la Sanza). Nous avons donc organisé cela, et ils se sont bien amusés, il a fait son show à la cabine, sur la piste etc. C’était de la folie totale, il y avait du grand monde, au point ou la circulation dans la boite était impossible.

Vous pouvez lire la suite de cet interview dans Cameroon Traveler Magazine

 

1 Comment on DJ Pat Cool: Le Lion Indomptable des Platines

  1. What’s up, I would like to subscribe for this blog to get most recent updates,
    so where can i do it please assist.

1 Trackback / Pingback

  1. Entretien avec Valérie, Miss Beach 2013! | The Cameroon Traveler Magazine

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: